29/08/2006

Peurs injustifiées

  • Des crocodiles vivraient dans les égouts de Paris ou de New York après que des propriétaires les auraient fait disparaître bébés dans les toilettes.
  • La rumeur d'Orléans : des jeunes femmes auraient été endormies puis auraient été enlevées par des souterrains creusés sous des cabines d'essayage dans les grands magasins ou les spécialistes de lingerie féminine ; une personne a même entendu parler d'un sous-marin venant les chercher de nuit dans le cadre d'un réseau de traite des Blanches.
  • Après avoir passé une nuit avec une femme aguicheuse, des hommes se seraient réveillés le lendemain dans leur baignoire remplie de glace et leur corps comptant un rein en moins. Variante : ils se réveillent dans une chambre vide, avec ce message inscrit au rouge à lèvres sur le miroir de la salle de bains : "Bienvenue au club du SIDA".
  • Une bande de jeunes, séquestrant une victime, lui donnerait le choix entre la mort, le viol ou le « sourire de l'ange » (l'incision des commissures des lèvres à l'aide d'un cutter ou d'une lame puis l'application d'un élément acide ou désinfectant (citron, alcool à 90° ou sel) sur la plaie : la victime, hurlant de douleur, se déchire les joues, et cela des lèvres jusqu'aux oreilles).
  • Des vendeurs de drogues vendraient des tatouages imbibés de LSD à des enfants.
  • Lors de certaines fêtes d'Halloween, des lames de rasoir et des aiguilles auraient été dissimulées dans des bonbons et fruits offerts aux enfants.
  • Des voyous en voiture circuleraient la nuit en clignotant leurs lumières et tueraient (avec un pistolet ou se précipitant vers eux) les passagers et chauffeurs des voitures qui clignoteraient en réponse (légende circulant surtout en Amérique latine).
  • Des bandes (qui seraient le plus souvent composées de Gitans), dissimuleraient des lames de rasoir dans les toboggans et les piscines des parcs aquatiques (légende colportée dans le Sud de la France et en Italie du Nord).
  • La nuit, les habitants de certaines villes de l'Inde seraient subitement frappés au visage par des "hommes-singes" (cette légende, l'Homme-singe de New Delhi, apparue au début des années 2000 rejoint des thèmes très anciens comme la lycanthropie), voire par des boules brillantes et colorées.

10:21 Écrit par nathi dans Légendes urbaines | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : legendes urbaines, peur |  Facebook |

Commentaires

wow yer vraiment hot ton site

Écrit par : chose | 17/04/2007

Les cigarettes en chocolat Ils parait, que les cigarettes en chocolat, ferait une dependance, grace a des substance, pour que les enfants fument plus tard !

Info, Intox ?

Écrit par : jonathan | 18/09/2008

Les commentaires sont fermés.