06/04/2006

Le cas Adamski

Georges Adamski, né en Pologne le 17 avril 1891 et mort le 23 avril 1965 d'une crise cardiaque à Silver Springs, États-Unis, est sans doute le cas le plus célèbre de contacté en ufologie.

Biographie
Professeur de métaphysique et de philosophie, il s'intéresse à l'astronomie et plus particulièrement au phénomène ovni. Il prend plusieurs photographies à l'aide d'un téléscope de soucoupes volantes. À partir de 1952, il prétend avoir été contacté par un occupant d'un de ces engins, qu'il décrit ainsi :

"l'homme ressemblait à tout autre homme, et j'ai remarqué qu'il était relativement plus petit que moi et considérablement plus jeune. [...] Alors pour la première fois j'ai vraiment réalisé que j'étais en présence d'un homme de l'espace — un humain d'un autre monde ! La beauté de son apparence dépassait tout ce que j'avais pu voir. Et l'aspect avenant de son visage me libera de toute pensée personnelle. Je me sentais comme un petit enfant en présence de quelqu'un doté d'une grande intelligence et de beaucoup d'amour, et je devint très humble par rapport à moi-même... de lui émanait le sentiment d'une compréhension et d'une gentillesse infinie, avec une humilité absolue."

Adamski rencontrera plusieurs fois cet "homme", qui l'emmènera faire un tour à bord de son véhicule et lui délivrera des messages de paix, se disant préoccupé par les essais nucléaires pratiqués aux États Unis.

Le 13 mai 1963, Adamski prétendra rencontrer le pape Jean XXIII trois jours avant la mort de celui-ci.

Réalité ou supercherie ?
Adamski, de ses premières interventions jusqu'à aujourd'hui, n'a cessé de diviser les clans ufologues.

Pour certains, il ne fait aucun doute que Georges Adamski était un homme véritablement en contact avec les extra-terrestres. Ils citent par exemple ses rencontres avec des personnages importants comme le président Kennedy, la reine des Pays-Bas Juliana ou le pape Jean XXIII. Ce dernier lui aurait d'ailleurs remis une haute distinction honnorifique vaticane. Les pro-Adamski déclarent aussi que certaines des conversations qu'il aurait eu avec son émissaire extra-terrestre décrivent des phénomènes que la science n'avait pas démontré à l'époque, comme les ceintures de Van Allen ou les images holographiques.

D'un autre côté, les anti-Adamski décrivent ce dernier comme un mystificateur habile. Ainsi, sa rencontre avec le pape ne serait qu'une supercherie, ce dernier étant agonisant sur son lit de mort au moment de la soi-disant rencontre. La médaille honorifique qu'il aurait reçu ne serait en fait qu'un bibelot pour touristes. Ses photographies ne seraient que des trucages, et les témoins de ses rencontres des complices.

Au final, si pour certains, il est "Le premier homme de l'espace", le major Edward Keyhoe le qualifiera d'"opérateur d'un stand de hamburger", relayant la pensée générale de la plupart des scientifiques ufologues, pour qui Adamski aura fait grand tord à leurs études, ses mystifications participant grandement à discréditer leur discipline.
 

19:45 Écrit par nathi dans paranormal | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ovni, paranormal, extraterrestre |  Facebook |

Commentaires

je te conseille d'ecoutez la radio ici et maintenant, qui parle de choses occulte, ovni et autres, ce sont des specialistes de l'occulte sous toutes ses formes depuis pres de 40 ans.

Écrit par : aria | 11/10/2006

Les commentaires sont fermés.