02/04/2006

La réincarnation de Bouddha ?

 

 

Certains sont convaincus qu'il est la réincarnation de Bouddha. Des milliers de curieux s'enfoncent chaque jour dans la jungle népalaise pour apercevoir un adolescent en pleine méditation, qui n'aurait pas bougé, ni mangé, ni bu, depuis six mois.
Ram Bahadur Banjan, 15 ans, reste immobile, les yeux clos, niché dans la position du lotus au creux des racines d'un arbre de la jungle de Bara, à environ 160km au sud de Katmandou. Il est censé être demeuré ainsi depuis le 17 mai mais ses fidèles le dérobent chaque nuit à la vue du public.

Un journaliste du journal Kantipur, Sujit Mahat, a passé deux jours sur place. D'après lui, environ 10 000 personnes viendraient quotidiennement rendre visite au jeune homme.

Devant l'affluence, des militaires ont été déployés dans le secteur pour canaliser la foule. Un stationnement a été improvisé et des commerçants ont installé des stands à proximité de la retraite de l'adolescent, un lieu habituellement peu fréquenté.

Nombre de visiteurs croient se recueillir devant la réincarnation de Gautama Siddhartha, né dans le sud-ouest du Népal, non loin du site, aux environs de 500 avant Jésus-Christ, et vénéré ensuite comme Bouddha, «l'Éveillé».

La police, elle, mène l'enquête. «Nous avons une équipe (...) qui étudie sur ces affirmations pour savoir comment quelqu'un pourrait survivre si longtemps sans eau ni nourriture», explique l'inspecteur de police Chitra Bahadur Gurung. Ses hommes ont interrogé les proches de l'adolescent mais n'ont pu questionner directement le jeune homme, évidemment silencieux.

Les autorités locales ont aussi demandé à l'Académie royale népalaise des sciences et de technologie d'envoyer des scientifiques de Katmandou pour examiner l'adolescent. D'après le journaliste Sujit Mahat, les visiteurs sont maintenus par un cordon à une distance 25 mètres du méditant, qu'ils ne peuvent apercevoir qu'en plein jour, de l'aube au crépuscule. Au coucher du soleil, ses proches placent un écran devant le jeune homme, le protégeant des regards.

«On ne peut pas dire ce qui arrive après la nuit tombée», explique Sujit Mahat. «Les gens n'ont pu voir que ce qui se passait dans la journée, et beaucoup pensait que c'était une sorte de Dieu».

Le bouddhisme compte environ 325 millions de fidèles, la majorité en Asie. Pour ceux qui l'approfondissent, cette religion enseigne l'art de rectifier sa pensée et de se contrôler pour tenter d'atteindre le nirvana, état divin de paix et félicité que seul peut expérimenter l'être débarrassé de tout désir.

Commentaires

Coup de pub !!! Le propre d'un Bouddha (oui, c'est LE Bouddha, Bouddha n'est pas un prénom), le propre d'un Bouddha, dis-je, c'est précisément d'avoir atteint le Nibbāna, et donc, de n'être plus réincarné ! Ça ne m'étonne pas que ce coup de pub se soit produit au Népal. Pour y avoir été, j'ai pu constater que le nombre impressionnant de temples et moines tibétains avait pour effet de dénaturer complètement le message bouddhique originel au profit de la vénération lamaïste, au point d'en "oublier" qu'un Bouddha ne se réincarne évidemment pas, sans quoi il n'est pas un Bouddha. Mais que ne ferait-on pas pour attirer le touriste gogo-béat qui ne demande qu'à avoir quelqu'un à vénérer, parce que vénérer Monsieur le Curé, c'est devenu un peu ringard (mais quand même, les gens ont besoin de CROIRE !). "On se perd en conjectures quant à savoir ce qui arrive après la nuit tombée..." Ben voyons ! Aucune idée, vraiment ??? Est-ce qu'il n'allait pas un tout petit peu se nourrir et satisfaire aux impératifs de son métabolisme ? L'idée n'a-t-elle vraiment effleuré personne ????

Écrit par : Wineblood | 22/05/2006

proposition Bonjour. Accepteriez vous de présenter mon livre sur votre blog ?
Cordialement.
André

Écrit par : andré | 12/06/2007

Tout à fait d'accord avec Wineblood !
Ajouté à cela que je ne crois pas à la réincarnation...

Écrit par : Passiflore | 02/07/2007

information je crois pas au boudha .c'est vraiment aberant

Écrit par : mohand | 11/06/2008

Je suis tout à fait d'accord avec Wineblood. Je crois à la réincarnation mais Bouddha ne se réincarne pas, justement!

Écrit par : Véro | 20/06/2008

WINEBLOOD a raison. Je demande à ceux qui se sont déjà y aller sur place d'envoyer à you tube ou à mon adresse E-mai les video lui concernant .
Merci d'avance

Écrit par : ANDRY | 13/07/2008

pour Wineblood quel extrémiste. tout le monde sait q' on le rentre la nuit. il n' est pas un ours qui hiberne, et n' a malheureusement ni de graisse ni de poil. arrétons les conneries de toujours casser quelque chose qui existe vraiment, ou lisaient des bouquins! il est prouvé de toute façon que certains mystiques, même dans la religion catholiques, il est prouvé que certaines-certains mystiques sont restés sans boire ni manger, jusqu' à une quarantaine de jours; leur corps en décomposition sentait la violette! des milliers de mystiques ont une vie et une mort inexplicable. ouvraient le portes de la connaissance et surtout de la tolérance!

Écrit par : oriou lise | 17/01/2010

Il est évident qu'un Bouddha (cela signifie éveillé) ne peut se réincarner. Mais, il est fort possible que cet événement ait été mal interprété. Il faut savoir que les mouvements bouddhiques Theravada et Mahayana croient en la Prophétie de Maitreya, laquelle annonce la venue d'un Bouddha d'amour bienveillant (Maitri) dans le but de relever l'humanité dans l'harmonie! Il y a eu, en effet, successivement plusieurs Bouddhas dans l'histoire, mais beaucoup n'en retiennent qu'un seul, celui dont parle Wineblood qui est en fait le 4ème Bouddha (celui de la compassion). La Maitreya n'annonce donc pas un même Bouddha qui se réincarnerait plusieurs fois!
Je crois que c'est dans ce sens qu'il faut comprendre cette croyance en la venue d'un Bouddha; et c'est ce qui m'a fait dire qu'il y a peut-être eu une mauvaise interprétation quant à cette question! Enfin, la lecture de la Maitreya éclaire beaucoup de choses sur la foi du bouddhisme Theravada et Mahayana; le mouvement tibétain étant, comme le dit justement Wineblood, à part et très éloigné du bouddhisme originel.
Il faut aussi reconnaître que nous autres occidentaux connaissons très mal le bouddhisme et ses différents courants!

Écrit par : Stéphane Salis | 07/04/2011

Les commentaires sont fermés.